Aujourd’hui, Francis et moi sommes allés à Adliswil à la 15ème et dernière convention US. Même si Tehachapi Loop, Santa Fe le Super Chief sont bien loin des lacets de Wassen, d’Airolo et du Gottardo, nous y avons vu des belles choses et découverts quelques techniques et enseignements intéressants.

Arbres et forêt:
Sur une forêt profonde, il est possible de simplifier les arbres utilisés en arrière-plan. Mais pour le faire, il faut suffisamment des beaux arbres en premier plan:

Dans certains cas, la photographie met en avant les défauts. Dans d’autres cas, comme dans l’illustration ci-dessous, si la forêt est acceptable en photo, dans la réalité les arbres semblaient être simplement des boules… il manquait à nouveau suffisamment d’arbres détaillés à l’avant-plan, même si le réseau dans son ensemble était plutôt bien réussi.

Transition et passage à l’arrière-plan:
Ce problème, nous l’aurons aussi. Sur plusieurs segments, la voie disparaîtra dans l’arrière-plan et il s’agira de camoufler au mieux la transition.

L’image ci-dessus montre une solution intéressante. On y voit les arbres du décor, l’arrière-plan peint et derrière la voie, au milieu de l’image, un bout de décor qui se situe le long de la voie, de l’autre côté du fonds de décor.

Vu de derrière, on voit au milieu de l’image ce tout petit bout de décor:

C’est tout simple, mais efficace car cela évite de voir le grand vide derrière le réseau.

Arrière-plan:
Les bâtiments en demi-relief rendent l’arrière-plan mon plat:

Sans arrière-plan peint ou photographié, le réseau de termine abruptement:

La continuité de l’arrière-plan améliore la profondeur, mais elle oblige parfois à regarder sous un angle spécifique pour ne pas fausser la perspective:

Mieux vaut dans certains cas adapter et faire disparaître le plus rapidement le décor, comme par exemple cette route qui fait un virage:

Eclairages:
L’oeil et l’appareil de photo ne voient pas les choses de la même manière: en exposition, les tâches de lumière des spots étaient beaucoup moins gênantes que sur cette photo, surtout sur l’arrière-plan. Par ailleurs, les angles de l’arrière-plan sont gênants, il vaut mieux un arrière-plan arrondi:

Patine:
Une patine légère à base de pigments en poudre et d’un mélange d’eau et d’alcool, appliqués rapidement puis brossés à sec. Peu de patine suffit. Il n’est pas nécessaire que les wagons aient l’air d’être sur le point d’être ferraillés: