SONY DSC

  • Locomotive: Arnold, Re 4/4 II, ancien modèle sans interface NEM, série 2
  • Décodeur: Fleischmann 685401

L’ouverture de la locomotive est très facile: après avoir enlevé l’imitation du coffre à appareil/réservoir d’air, on écarte les parois de la caisse.

DSC13850-marquePour commencer, quelques travaux sur la platine: il faut enlever les deux selfs ainsi que le condensateur (flèches brunes). On peut aussi enlever le commutateur pour alimentation par caténaire (flèche bleue, facultatif). Il faut ensuite couper les pistes d’alimentation des lampes au niveau des marques rouges ainsi que faire une découpe au niveau de l’emplacement de l’une des self (en turquoise). Cette découpe servira à faire passer les câbles.Attention, sur certains modèles, le condensateur n’est pas sur la platine, mais sous le moteur. Ne pas oublier de l’enlever dans ce cas.

DSC13851fraisageIl faut maintenant fraiser la place pour le décodeur dans le châssis. Pour ce faire, enlever la platine, le moteur et au moins le bogie du côté où l’on va fraiser. On fraise du côté où la vis de fixation de la platine est à côté de la lampe. En rouge hachuré ce qu’il faut fraiser. Attention à vérifier régulièrement l’épaisseur du fraisage pour couper juste ce qu’il faut pour que le décodeur ait la place sous la platine.Certains modèles ont parfois un emplacement déjà préparé. Dans ce cas-là il suffit d’enlever les caches en plastiques. Aucun fraisage n’est alors nécessaire.

SONY DSCFixer le décodeur sous la platine au niveau de l’encoche faite précédemment avec de l’adhésif double-face. Attention à la languette d’alimentation qui doit encore être libre.Par mesure de précaution j’ai aussi recouvert le décodeur d’adhésif, ce qui permet d’éviter que certains composants ne puissent entrer en contact avec le châssis. On peut maintenant remettre le moteur en place ainsi que le bogie et remonter la platine sur la locomotive en veillant à ne pas coincer le décodeur.

Finalement, souder les câbles comme indiqué:

SONY DSC

RG: fil noir, rail gauche à la masse
RD: fil rouge rail droit
MG: fil gris, moteur
MD: fil orange, moteur

A noter qu’il se peut que les lumières avant (AV) et arrière (AR) soient inversées par rapport au sens de circulation de la locomotive. Ceci se laisse corriger avec les CV correspondants ou simplement en inversant les câbles gris et orange du moteur.

La caisse peut à présent être remontée sur la locomotive et celle-ci reprogrammée le cas échéant. En général, les vieilles Arnold vont beaucoup trop vite. La vitesse maximale se corrige avec le CV 5. Pour cette locomotive, j’ai du mettre la valeur 49 pour que la vitesse maximale correspondent à 140 km/h à l’échelle. Par ailleurs, je programme aussi toujours les lumières de manière à ce qu’elles ne soient plus dépendantes du sens de marche, mais commandées par les fonctions F1 et F2. (CV 33 et 34 =0, CV 35=1, CV 36=2, CV 120=1, CV 121=8, CV 122=0, CV 130=1, CV 131=8, CV 132=0).

Avertissement: j’ai appliqué cette transformation avec succès sur ma locomotive, mais ne prend aucune responsabilité si l’application de ma méthode conduit à un dégât de la locomotive ou du décodeur. L’installation d’un décodeur doit se faire en connaissance de cause.

Retour à la liste des digitalisations.