SONY DSC

  • Re 4/4 II Minitrix, ancien modèle sans prise NEM
  • Décodeur: ESU LokPilot V4 Micro DCC

SONY DSC Petite remarque introductive: seule une machine avec un bon roulement en analogique aura aussi un bon roulement en numérique. La digitalisation n’améliore pas en soi les performances de la locomotive.

La mienne avait des contacteurs très sales.SONY DSC Une fois les contacteurs nettoyés, les travaux de digitalisation peuvent commencer.

L’inverseur pour alimentation par caténaire n’est plus nécessaire est peut être fixé en position « rail » avec un point de soudure. De même le fil rouge qui relie les contacts du pantographe avec l’inverseur peut être coupé.

SONY DSCSur la platine, il faut enlever tous les composants électroniques: les deux diodes, le condensateur ainsi que la self.

Je prévois d’installer le décodeur à l’emplacement d’une des masses de lestage de la locomotive. Avec un petit morceau de polystyrène, je vérifie que les dimensions sont suffisantes:

SONY DSC

SONY DSCSONY DSCL’étape suivante consiste à fraiser deux petites encoches dans la platine pour laisser passer les câbles (à gauche) et à couper la moitié d’une des masses de lestage pour laisser la place au décodeur (à droite).

SONY DSCLe décodeur est fixé à son emplacement à l’aide d’adhésif double face. Il faut veiller à ce qu’il ne touche pas la vis sans fin.

Le branchement du décodeur s’effectue comme ci-dessous:

  • RG: rail gauche (fil noir)
  • RD: rail droit (fil rouge)
  • MG: contact gauche du moteur (fil gris)
  • MD: contact droit du moteur (fil orange)
  • LAV: lumière avant (fil blanc)
  • LAR: lumière arrière (fil jaune)

SONY DSC

Important: Le contact gauche du moteur est à l’origine directement en contact avec le châssis. Il faut couper la languette qui donne ce contact et souder le fil gris directement contre le moteur. Pour éviter tout risque de court-circuit, je mets un morceau d’adhésif sur le châssis à l’endroit où se faisait la connexion.

SONY DSC

Solution alternative avec un décodeur plus plat:

En utilisant un décodeur avec une face plate comme par exemple le D&H10-C3 de Doehler&Haass, on peut l’installer au niveau de la platine, plutôt qu’à la place d’un poids de lestage. En effet, il est toujours plus avantageux de garder le maximum de poids dans la locomotive.

On voit sur cette image l’emplacement prévu pour le décodeur. Une fois la platine enlevée, on perce l’emplacement avec un disque à tronçonner. Attention à ne pas couper trop loin, il faut que la platine garde sa stabilité. Ci-dessous, la platine avec la découpe:

On peut alors revisser la platine, isoler l’emplacement du décodeur avec de l’adhésif double-face qui permettra aussi de fixer le décodeur.

Les différents câbles sont soudés au même emplacements que dans la première version ci-dessus.

Avertissement: j’ai digitalisé ma locomotive avec succès. Toutefois, la digitalisation est toujours une opération délicate qui ne doit être effectuée qu’en connaissance de cause. Je décline toute responsabilité en cas de dégâts à la locomotive, au décodeur ou à la centrale qui pourrait arriver en suivant ma description.

Retour à la liste des digitalisations.